Une cheminée bouchée, ou un problème avec votre système de chauffage, ou bien vous voulez installer un conduit de cheminée, vous aurez besoin d’un professionnel de fumisterie. Il s’agit d’un métier de plus en plus demandé surtout avec la politique de transition énergétique. Beaucoup de foyers optent pour des poêles à bois et autres sources d’énergie pour se chauffer pendant l’hiver. Cela signifie qu’un professionnel doit suivre votre projet. Il est donc important de savoir tout ce qui concerne la fumisterie.  

Définition de la fumisterie.

Le métier de fumisterie est l’ensemble de tous les travaux qui tournent autour d’une cheminée. Il s’agit de l’installation, de la vérification et de l’entretien de vos conduits de cheminée. Les professionnels qui baignent dans ce secteur sont souvent appelés fumistes. Même si ce métier a beaucoup évolué au fil du temps à cause des nouvelles technologies et surtout des demandes exigeantes des clients, les techniques de base restent les mêmes. En fait, la fumisterie regroupe de nombreuses activités dans les ménages et même dans le milieu industriel tout en respectant la norme nf dtu 24.1. Le fumiste réalise les travaux de construction des socles, de vérification de la bonne circulation de la chaleur dans toutes les canalisations, et surtout les différents travaux de maçonnerie. L’équivalent de la fumisterie dans le secteur industriel est le monteur en thermique industrielle. Il a pour rôle la mise en place et la régulation de tous les fours industriels. La fumisterie est l’un des métiers qui sont très exigeants en termes de norme comme DTU 24.1.

La fumisterie : un métier avec de nombreuses normes.

Toutes les activités réalisées en fumisterie sont soumises à un encadrement strict, car c’est un secteur à haut risque. En fait, le moindre problème peut conduire à de graves accidents comme une explosion ou bien une intoxication à la suite d’une mauvaise évacuation des fumées et bien d’autres encore. Le respect des différentes normes imposées permet de protéger les occupants de la maison et aussi de leur offrir une transition énergétique dans les règles. Il existe de nombreuses normes que vous pourrez vérifier avant d’engager votre fumiste. Vous avez la norme nf dtu 24.1 qui gère en général l’installation de tous les raccordements de votre cheminée. En fait, votre installation doit respecter des angles précis pour permettre aux fumées d’être évacuées parfaitement. Donc, la norme NF DTU 24.1est un document de référence pour tous les travailleurs de la fumisterie. Vous avez aussi la norme NF EN 12391-1 qui s’applique surtout pour des conduits fabriqués avec des matériaux métalliques. Ce document stipule les méthodes à faire pour installer et pour entretenir ces conduits de fumée en métal. Tous ces documents peuvent être consultés auprès de l’AFNOR ou association française de normalisation.

Comment entrer dans le métier de fumisterie ?

Plus connu aussi sous le nom de ramoneur, un fumiste doit suivre quelques formations avant d’entrer pleinement dans ce métier. En fait, il existe de nombreuses formations que vous pourrez suivre avec un diplôme à la fin. Cependant, le métier de fumisterie implique de nombreuses compétences comme la maçonnerie, la maintenance, et bien d’autres encore, vous devrez avoir des diplômes qui correspondent à chaque activité demandée. En effet, vous devrez avoir un diplôme de niveau 3 du CNPC. Il s’agit d’un diplôme équivalent aux CAP et BEP. Vous pourrez aussi obtenir un diplôme de niveau 4 du CNPC. Il s’agit d’un diplôme équivalent au baccalauréat et au bac professionnel. Ces diplômes sont très importants, car le métier de fumisterie regroupe des activités dangereuses qu’il faut à tout prix maîtriser. Néanmoins, si vous n’avez pas de diplôme, vous pourrez toujours suivre quelques formations indispensables, mais qui ont une portée limitée par rapport à la formation diplômante. Le but est de vous familiariser avec le métier et les normes exigées comme nf dtu 24.1.