Le dispositif d’air conditionné est assez coûteux pour vous obliger à faire preuve de beaucoup de vigilance et de sélectivité au moment de choisir le professionnel qui effectuera l’installation et les travaux de maintenance. En effet, si la mise en place a été réalisée avec le soin qui lui est dû, les problèmes liés au fonctionnement du climatiseur seront réduits. Pour répondre à la forte demande, de plus en plus d’artisans proposent leurs services. Dans cet article, nous vous expliquons dans quels cas il faut avoir recours à un spécialiste et comment faire un tri efficace pour trouver bon.

En quoi consiste le travail de technicien spécialiste ?

Dans un premier temps, il faut rappeler que la mise en place d’un système de climatisation ne peut être effectuée que par un professionnel certifié par l’Etat. Cette certification atteste que l’artisan en question est doté des compétences et savoir-faire nécessaire pour examiner et agir sur les fluides de réfrigération. Seul un frigoriste serait capable d’étudier les caractéristiques de votre logement ou local commercial afin de vous diriger vers le système adéquat. Car, en réalité, il n’y a pas de dispositif qui convient à tous les besoins. Chaque espace possède des traits distinctifs qui lui sont propres et dont il faut tenir compte pour trouver le bon mécanisme.

Plusieurs normes d’installation doivent être prises en considération pour poser ce système et éviter tous les défauts de mise en place compromettant la qualité d’air diffusé dans la pièce. Une formation préalable est alors obligatoire pour maîtriser ces dispositifs devenus de plus en plus variés. Il existe de nombreuses lois qui encadrent ce domaine en pleine expansion. Les fluides frigorifiques étant réputés pour leur aspect néfaste pour l’écologie, la législation mise en vigueur tente de contrôler leur manipulation.

L’artisan spécialisé dans ce domaine est également tenu de maîtriser des activités annexes comme :

  • L’électricité
  • La plomberie
  • La maçonnerie

Vérifier les qualifications de l’artisan

Pourquoi est-il si important de vérifier les qualifications ? Comme évoqué plus haut, devant la forte demande, de nombreux artisans se sont appropriés cette spécialité. On voit alors des électriciens, chauffagistes et plombiers proposer leurs services pour installer ou réparer la clim. Vous pouvez certes obtenir de bonnes prestations, mais il vaut mieux faire appel à un climaticien. Il est donc recommandé de se montrer exigent surtout que vous avez largement le choix.

Plusieurs certifications sont accordées par les autorités aux artisans ayant déroché avec brio leur diplôme dans ce domaine. Il y a par exemple l’homologation « Qualibat 5412/5413/5414/5421/5422/5522/5523 » qui atteste de la qualité du prestataire pour la manipulation des systèmes thermiques. Vous avez aussi la mention « Qualifélec » délivrée à ceux qui ont suivi un cursus d’apprentissage liés aux dispositifs de chauffage et de climatiseur. Pour finir, vous pouvez également reconnaître un bon spécialiste grâce à la mention Qualiclimat qui n’est autre qu’un titre accordé aux petites et moyennes entreprises spécialisées dans la clim. Les 3 attestations précédemment citées ont été fixées par un arrêté ministériel rigoureux dans le but de protéger les consommateurs et de leur garantir l’utilisation de systèmes à la fois performants et sécurisés.

Respect des règles et expérience

Chaque intervention doit suivre une méthodologie spécifique sans laquelle vous risquez d’être confronté à des dysfonctionnements coûteux en termes d’efficacité et de sécurité. Dans un premier temps, le professionnel procède à un audit climatique du logement ou du local. Ce bilan permet de relever les éléments caractéristiques de l’espace en question afin de déterminer le dispositif qui doit être choisi. Avant-même d’entamer les travaux, un devis exhaustif doit être fourni au client pour le tenir au courant du prix et du système qui correspond au mieux à ses attentes. Un contrat de maintenance est également inclus dans les services proposés par l’artisan. Il s’agit d’une condition incontournable pour prolonger la durée de vie du système.

L’expérience du climaticien compte tout autant que ses qualifications. Plus le nombre d’années de pratique est élevé, plus ses interventions auraient été nombreuses. Vous pouvez, par exemple, vous rendre sur son site Internet afin de mieux connaître sa situation professionnelle. Voici alors les éléments qui montrent que votre prestataire est suffisamment expérimenté et que vous pouvez l’embaucher les yeux fermés :

  • Le nombre d’années pendant lesquelles il a travaillé à son compte
  • Son historique d’employé dans des entreprises
  • Les systèmes sur lesquels il est déjà intervenu
  • Les domaines de spécialisation
  • Des connaissances évolutives en phase avec des dernières technologies

Comment éviter les arnaques ?

Comme dans tous les domaines prometteurs, les arnaques ne sont pas rares. Voilà pourquoi vous devez vérifier quelques éléments pour éviter les pièges potentiels :

  • Ne choisissez jamais un professionnel sans l’une des 3 certifications citées ci-dessus sous prétexte que les tarifs qu’il affiche sont plus accessibles.
  • Ne faites pas l’impasse du bilan thermique.
  • Demandez des références et sollicitez l’avis d’anciens clients.
  • Adressez-vous à plusieurs prestataires et comparez aussi bien les prix que les références.