Générant de la fraîcheur à l’intérieur du logement, les
appareils de climatisation
sont vecteurs de confort pour les habitants lors des journées de fortes chaleurs.


Si vous êtes habitué à ce que l’air ambiant reste agréable à l’intérieur même lors
des pics de températures, une panne de climatisation peut rapidement devenir
difficile à vivre. Pour éviter ce genre de désagrément, voici quelques conseils utiles pour prévenir
et retarder la réparation
d’un climatiseur
.

 

Savoir repérer les signes avant-coureurs de la panne de climatisation

Vous vous interrogez sur les performances de votre climatiseur et redoutez
qu’il puisse prochainement tomber en panne ? Voici différents indices qui signaleront
plus ou moins directement que votre climatiseur est probablement hors-service.


– Si votre appareil se contente de souffler de l’air ni vraiment chaud, ni
vraiment froid.

– Si de l’eau s’écoule le long de la façade

– Si l’appareil émet un bruit anormal durant sa mise
en marche


– S’il stoppe régulièrement et inexplicablement son fonctionnement

– Si l’appareil fait sauter les plombs du logement

– Si les voyants de l’appareil ne s’allument plus ou clignotent continuellement

– Si l’appareil ne répond plus à sa télécommande

Quel que soit le symptôme identifié, il faudra avant
toute chose débrancher l’alimentation électrique du climatiseur ou couper le
compteur électrique. Il faudra également prendre le temps de nettoyer les filtres
potentiellement encrassés qui peuvent être responsables des bruits inhabituels
(impressions d’accélérations
 ou d’essoufflement). Un nettoyage de l’unité extérieure
du climatiseur au chiffon doux et de l’unité intérieure à l’aspirateur puis à l’eau
savonneuse devra ensuite être opéré.

Vous pourrez ensuite rallumer le climatiseur pour
vérifier si le problème subsiste.
En cas de problème
persistant, il faudra alors contacter un professionnel spécialisé dans la réparation de climatiseurs qui sera seul à même de prendre en charge la panne de votre appareil.

 

Les bons gestes du quotidien pour entretenir son climatiseur

Pour prévenir les risques de panne et augmenter considérablement
la durée des systèmes de
climatisation
, certaines actions basiques peuvent s’avérer très
efficaces.


Il est ainsi recommandé de suivre à la lettre les conseils d’utilisation stipulés
dans la notice technique ou le carnet d’utilisation de votre appareil de climatisation.
Il vous sera ainsi demandé de vous assurer :


– Que votre appareil de climatisation est bien alimenté en 230 V (un minimum
acceptable de 198 V et maximum toléré de 264 V)

– Que la prise de votre climatiseur est bien raccordée
à la terre

– Que votre appareil n’est pas situé sous un coin trop
humide du logement

– Que le niveau de température de l’air ambiant du logement n’est pas trop élevé
pour éviter un surrégime de l’appareil.

– Que le réglage des températures de l’appareil est correctement effectué (26°
C au plus bas et pas plus de 5 à 7° C entre l’extérieur et l’intérieur du
logement).


En plus des opérations de nettoyage évoquées plus haut, il faudra également programmer
la visite annuelle d’un professionnel pour assurer la maintenance de votre climatiseur.
Mise en place via la signature d’un contrat d’entretien, cette visite d’un
professionnel permettra notamment de vérifier le niveau du fluide frigorigène afin de détecter les éventuelles
fuites ou défauts d’étanchéité.