Le rafraîchisseur d’air est plus efficace qu’un ventilateur et moins cher qu’un climatiseur. Il permet généralement de baisser la température ambiante. Découvrez comment le choisir selon les critères comme le débit d’air, la contenance du réservoir ou encore la surface de pièce à refroidir.

L’essentiel à savoir du rafraîcheur d’air

Pour réduire la température d’une pièce plus efficacement qu’avec le ventilateur sans devoir investir dans le climatiseur, le rafraîchisseur est une bonne alternative. Cet appareil est compact, conçu comme le ventilateur, mais doté du réservoir d’eau. Il aspire l’air chaud d’une pièce qui traverse le filtre humide, s’évapore et libère de l’air froid. Le rafraîchisseur est moins gourmand en énergie que le climatiseur, moins onéreux à l’achat et simple à utiliser. Il n’emploie pas de gaz nocifs et n’a besoin que d’un minimum d’entretien. Cependant, il ne permet pas de régler avec précision la température de pièce. Pour bien choisir, il faut prendre en compte la surface d’une pièce à rafraîchir, la capacité du réservoir d’eau, le débit d’air, les vitesses de ventilation, la consommation d’énergie, le nombre de décibels, la mobilité, et des différentes options comme la télécommande, la minuterie ou encore la purification de l’air. Il est aussi important de voir le rafraichisseur d’air avis.

Les paramètres techniques à vérifier

Il faut que la puissance du rafraîchisseur soit adaptée à une quantité d’air à refroidir. Quand la puissance est sous-dimensionnée, elle ne permettra pas au matériel de remplir sa mission d’une manière efficace. Ses performances vont se réduire à celles du simple ventilateur. Avec une puissance surdimensionnée, le taux d’hygrométrie ambiante va augmenter, faisant chuter le rendement d’appareil. Les caractéristiques de rafraîchisseur mentionnent la surface d’une pièce. D’ailleurs, la capacité du réservoir d’eau dépend de l’autonomie du rafraîchisseur. Il doit en contenir suffisamment afin que l’appareil fonctionne. Lorsque le réservoir est petit, vous devez fréquemment le remplir. De plus, il doit aussi être facilement accessible. Quelques réservoirs intègrent aussi un compartiment à glaçons accentuant le refroidissement. Si un débit d’air qui est compris entre 150 m3 et 200m3 correspond à tous les types de pièce, sachez que le rafraîchissement sera efficace quand le débit est élevé. Souvent le rafraîchisseur dispose de nombreuses vitesses de ventilation pour s’adapter à tous vos besoins et pour rafraîchir la pièce. Vérifiez aussi la possibilité de moduler une direction de flux d’air et également de mettre le rafraîchisseur d’air selon l’oscillation. Certains modèles donnent la possibilité d’affecter le souffle du vent. Le programme nuit qui est plus silencieux est aussi un atout.

La consommation d’énergie, la mobilité, le traitement de l’air et les options de confort

Même si un rafraîchisseur semble peu gourmand en électricité, malgré tout, sa consommation est à prendre en compte. En général, si elle est inférieure à 100 watts, dans ce cas, elle peut aussi baisser jusqu’à cinquante watts pour ceux qui sont plus économiques. D’ailleurs, tout dépend de l’usage que vous faites du rafraîchisseur. Les roulettes peuvent être essentielles si vous le déplacez régulièrement, tandis que les poignées de transport sont parfaites afin de le transporter à l’étage. Il est, dans ce cas, important de prendre en compte son poids. Concernant le traitement de l’air, quelques modèles du rafraîchisseur sont dotés des options supplémentaires destinées à purifier, humidifier et filtrer l’air ambiant, à l’exemple d’une ionisation qui emploie pour ce faire les ions négatifs. Il permet donc d’avoir de l’air frais. Il faut aussi tenir compte des options de confort comme la télécommande et la minuterie. Un rafraîchisseur peut être doté d’une minuterie pour programmer l’arrêt et le démarrage de l’appareil. La télécommande permet d’ailleurs de le piloter.